L’infidélité en France : Quelques chiffres

Home / Blog / L’infidélité en France : Quelques chiffres

Les relations extraconjugales deviennent monnaie courante depuis quelque temps en France. Ce phénomène serait causé par la médiatisation de l’infidélité de célébrités telles que DSK, Kristen Stewart, Tiger Woods, Hollande, Clinton et bien d’autres mais aussi par l’augmentation du nombre de femmes travailleurs. On constate même qu’aujourd’hui les femmes sont de plus en plus infidèles pas seulement en France mais également dans de nombreux pays du monde dont les Etats-Unis.

L’infidélité chez la femme est en hausse

La fidélité est depuis toujours un élément essentiel à la réussite d’un couple. Pourtant de nombreux amoureux n’arrivent pas encore à tenir leur promesse. De plus avec l’apparition des sites web extraconjugaux, le nombre d’infidèle tend à augmenter. Cette pratique qui a été auparavant dominé par les hommes atteint peu à peu le genre féminin.

Selon une étude de l’IFOP sur 3 406 Françaises, une femme sur trois a déjà trompé son partenaire au moins une fois durant leur relation soit 33% des cas. Ce pourcentage est vraiment en hausse comparé aux années précédentes. En effet en 1970, 10% des Françaises étaient infidèles puis 2001 le chiffre arrivait à 24%.

Cette première statistique a été récoltée grâce à la simple question « Avez-vous déjà été infidèle ? ». Puis l’IFOP a poursuivi par « Pourquoi ? ». La principale raison qui pousse la femme à tromper son compagne est l’attirance physique soit dans 62% des cas. Outre, 55% ont répondu que leur tromperie est causée par les sentiments envers la personne. Le manque d’affection venant du conjoint ne se trouve qu’en troisième position soit 50% des réponses.

infidélité-femme

Les plus infidèles selon les chiffres

Il y a des siècles les hommes étaient les plus volages. Cette réputation, ils la retiennent encore jusqu’à présent. L’IFOP a aussi établit un sondage auprès du genre masculin. Le résultat est tel que 49% des Français sont infidèles.

Une carte d’infidélité a aussi été créée par l’institut. Celle-ci montre que la moitié sud de la France présente les pourcentages les plus élevés par rapport à la moitié nord. Toutefois, la région parisienne présente une exception dans cette deuxième partie.

Revenons un peu à l’infidélité féminine. D’après François Kraus, beaucoup de femmes autonomes trompent leur partenaire. Les statistiques montrent que 40% des cas d’infidélité chez la femme concerne les diplômées de l’enseignement supérieur avec seulement 30% pour les non bachelières. Ce fait s’explique par la mobilité et l’indépendance financière de femmes travailleuses.

Pourquoi l’homme ou la femme est infidèle ?

D’après un site extraconjugal, les personnes s’inscrivent chez eux pour briser la routine de leur vie de couple. Après plusieurs années de relation, la passion se perd et la monotonie s’installe. C’est alors la recherche de l’adrénaline du premier rendez-vous qui pousse souvent les gens à tromper leur partenaire. Mais l’infidélité ne se présente pas toujours de la même façon. Certains des membres du site se contentent par exemple d’une relation adultère virtuelle. Ils ou elles veulent seulement se rassurer de leur niveau de séduction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *