espionnage
S’équiper comme James Bond avec les mini-objets espions
31 octobre 2016
nsa-espionnage
Scandale NSA : Espionnage des politiciens français sur écoute
12 décembre 2016
pirater-portable

Oui, cela n’arrive pas que dans les films. Dans le monde réel, bien loin des caméras et des fictions, nous sommes bel et bien espionnés par des pirates informatiques. Comment s’y prennent-ils ? Par le biais de nos téléphones bien sûr. En effet, quel autre appareil contient toutes nos données personnelles, des coordonnées de nos contacts à nos références d’identité bancaire ? Les pirates informatiques, tranquillement assis quelque part, lisent en nous comme dans un livre ouvert.

La vocation innocente des logiciels de surveillance

Je crois que le créateur du logiciel MobiPast ne pensait pas à mal quand il l’a mis sur le marché. À mon avis, il voulait juste aider les parents à garder un œil sur leurs enfants. Sauf quand le piratage et l’espionnage informatiques se sont mêlés au lot, le logiciel est devenu une arme fatale dans les mains des âmes malveillantes. Aujourd’hui, ces dernières ont trouvé un moyen d’installer un logiciel similaire dans les téléphones par le biais d’un virus. Une fois que ce dernier franchit le pas du système, les pirates informatiques accèdent à toutes nos informations personnelles.

Tous les codes de nos smartphones peuvent être craqués

Mauvaise nouvelle : aucun code n’est inviolable. Selon un article paru dans Le Point, un code à 4 chiffres s’effondre au bout de 3 à 10 minutes. Par contre, pour une combinaison à 6 chiffres, il faudra au plus 50 heures. Et le comble c’est que les pirates informatiques n’ont même pas besoin de notre téléphone pour le faire ! Ceux qui utilisent des codes évidents se trouvent dans une situation alarmante. En effet, les espions testent les combinaisons les plus commodes en premier : date de naissance, anniversaire de mariage, etc.

La portée des virus sur nos téléphones portables

virus-portable

Si on est très à cheval sur les antivirus à installer sur les ordinateurs, on se montre moins inquiet envers les téléphones. Le même article paru sur le magazine en ligne Le Point a révélé que seuls 10 % des mobiles justifient d’un antivirus. Comme beaucoup, je pensais que le système d’exploitation utilisé par les Smartphones et les iPhone sont inviolables, mais j’ai appris, à mes frais, que c’est complètement faux. Savez-vous qu’il existe des logiciels espions qui piratent un téléphone portable dans un rayon de 15 mètres ? Cela s’apparente à un transfert de données par Bluetooth ou par Wi-Fi, sauf que la démarche ne nécessite aucun accord des deux parties. On appréciait beaucoup la technologie Near Field Contact au début, on est moins emballé quand on sait qu’il suffit de transférer un logiciel virus pour que les pirates informatiques accèdent à toutes nos données : le nom des contacts, les codes d’accès bancaire, les historiques de navigation et de téléchargement, les destinations entrées dans le GPS, bref, on est à découvert. Aussi, la portée des virus informatiques va bien au-delà des destructions de fichiers ou un ralentissement de la performance du système. Ce ne sont que des détails insignifiants quand on pense aux réels enjeux cachés derrière ces logiciels malveillants qui représentent des armes fatales à utiliser contre nous. Et les pirates informatiques ne se gênent pas pour nous espionner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *